DOMINIQUE LECANTE

Cabinet d'ondobiologie

Tel. 06.29.42.93.44 / 03.83.72.84.15

21 juin 2015 : solstice d’ETE !

Bonjour,

Beaucoup d’activités en cette période, le soleil monte, les journées sont longues, le temps de sommeil se rétrécit. Le solstice d’été est ce 21 juin ! Entre cueillettes et plantations, au rythme de Dame Nature, je m’empresse et les semaines filent... Le jardin pour cela, représente un lieu ressource extraordinaire – voici un espace privilégié de mise à nu de notre jardin intérieur où s’offre l’opportunité d’un dialogue avec ses habitants variés afin d’en intégrer toutes les forces !

La joie gonfle notre coeur à l’annonce de l’été si proche : un ressenti de lumière et  de chaleur nous enveloppe presque instantanément La nature nous pare et nos vêtements légers en témoignent. Ce sont les vacances qui arrivent pour beaucoup et une pause bien méritée pour tous ceux qui auront passé des examens ! L’imaginaire et l’évasion vont bon train, et comme dirait la chanson « la misère paraît plus douce au soleil »…

L’énergie du soleil nous emplit tout comme cette vitalité ambiante que nous percevons chez les végétaux en pleine croissance,  ou chez les animaux qui élèvent leurs petits après le jeu des amours. Cette énergie feu se matérialise avec les fruits qui,cueillis et  consommés à maturité, construiront  notre santé.

La joie, émotion naturelle du coeur, peut néanmoins souffrir d’entraves. Alors que cette période de l’année s’offre généreusement à notre entrain, elle s’avère parfois douloureuse pour certain(e)s d’entre nous. Au cours des dernières lettres, je vous ai parlé de développer une santé optimale, de lumière, de révolution intérieure, de formes-pensées et de re-naître! C’est le moment idéal de déployer tout cela et d’accueillir ce qui se passe au coeur … et de placer ce soleil estival dans nos zones encore ombragées ! Dans notre coeur, le « trop » de soleil n’existe pas !

Nos zones d’ombre sont révélées par les émotions dérangeantes, « négatives » dit-on. L’émotion est vécue en conséquence du regard particulier posé sur une situation. Le vécu n’aurait-t’il donc que la valeur et le sens qu’on lui donne ?  Il apparait  de ce point de vue que l’événement, toujours neutre sur l’échelle de la Vie, n’a d’autre rôle que celui de révélateur –  révélateur de nos émotions, émotions révélatrices de nos talents autant que de nos blessures. De ces observations,  démarre la connaissance de Soi.

Il y a une émotion que chacun(e) de nous connait bien, c’est la PEUR. L’actualité des médias, la famille, l’éducation, le travail, la maladie, le temps qui passe… sont autant de révélateurs de cette peur qui nous sollicite à chaque instant, et à laquelle nous répondons avec plus ou moins de force. Quitter notre centre (espace intérieur) pour chercher une sécurité purement extérieure, représente le piège de l’illusion. La véritable sécurité est en soi, la peur nous révèle une zone d’ombre qui a besoin d’être éclairée. Si je me tourne aussitôt vers mon coeur et mon espace intérieur en assumant que cette peur m’appartient, en observant ce qu’elle me fait vivre  jusqu’à me sentir libérée, alors j’évite une dispersion panique sur l’extérieur.

J’aimerais donc pour cet été 2015 vous parler d‘insouciance et de confiance absolue dans la vie. Personnellement, je m’y emploie. Véritable défi, me direz-vous, car « le monde est en crise « ! Eh bien oui, justement, j’y gagne sur toute la ligne en les testant ! je découvre que cette confiance absolue en la Vie, est ce qu’en d’autres termes, on appelle « la FOI ». Elle  représente l’interface entre le monde intérieur et le monde extérieur. Il ne s’agit pas de croyance. Les forces archétypales invoquées dans  différentes traditions nous invitent à y accéder. La Foi constitue l’antidote de la peur. L’insouciance, le choix de ne pas se mettre en souci dans notre tête,  est un des attributs de cette foi.Le souci est mental et attise la peur. Soyons clairs : cela sous-entend d’ admettre en nous (comme à l’extérieur) des forces actives qui nous dépassent, et que notre volonté y participe pour une bien petite part !  La peur s’impose sous des aspects que traduisent les mots : panique, angoisse, phobie, rumination, inquiétude, crainte, souci,  bile,  mouron… La peur rétracte toutes nos cellules, chaque cellule garde alors la mémoire de cette rétractation et son énergie freinée provoque des stases. Ces stases sont à l’origine de nos maladies... La confiance dilate au contraire les cellules, les laisse s’exprimer sans frein . Une pleine présence à soi est vécue, une solidité souple, dans l’accueil simple du moment qui arrive. Cela suppose de se faire préalablement  réceptacle vide  pour accueillir comme nouveau chaque instant, d’arrêter de vouloir contrôler, de laisser faire la Vie à travers nous, et les événements dans la confiance que tout se transforme. Naît alors  confiance dans l’Enseignement de l’expérience, confiance d’Etre de Lumière et de suivre sa destinée…La perception intérieure devient le phare qui me guide  pendant que je participe au monde, une conscience éclairée à l’oeuvre dans la création d’un monde sans peur.

Rayonner sa Lumière spécifique à travers chaque circonstance devient La joie!

Sans la peur construite par notre mental, l’espace et le temps en viennent à disparaître et nous goûtons l’illimité de la Vie sans commencement ni fin, où la mort ne représente qu’une étape parmi d’autres...

***************************************************************************************

En ONDOBIOLOGIE, les soins

• ! Nouveauté : massages détente des pieds , des mains ou du visage !  un tarif découverte à 25 euros durant ces 3mois d’été !

• ! C’est le moment des drainages lymphatiques rénovateurs afin de soutenir vos vaisseaux et stimuler les échanges cellulaires. En ONDOBIOLOGIE, une progression logique des soins permet de relancer préalablement le fonctionnement des chaînes ganglionnaires avant toute pression qui, sinon, pourrait s’avérer douloureuse, voire néfaste.

De véritables cures personnalisées vous attendent, selon vos besoins, votre rythme et vos moyens, incluant un possible hébergement familial sur Einvaux. Un entretien détaillé préalable est à prévoir.

 

*****************************************************************************************

Réflexions :

Se nourir de Lumière, se nourrir de prâna, la pratique du sungazing…

« Se nourrir de lumière ne consiste pas à arrêter de manger mais à se nourrir en conscience.

En effet, il ne suffit pas de ne plus manger pour que cela marche, il ne suffit pas de ne plus manger et réaliser trois repas en lumière par jour pour que cela marche davantage. La clé en est la qualité de présence, la conscience de soi dans tous nos aspects, ici et maintenant. Nous pouvons arrêter de manger, certes, mais nous ne pouvons pas ne pas nous nourrir, comme nous ne pouvons pas ne pas respirer.
Cette lumière  est constituée des particules émises par le soleil que l’on appelle « prana » ou plus scientifiquement« biophoton », d’après le physicien allemand Fritz Albert Popp (1973).
La lumière est en quantité illimitée partout autour de nous, jour et nuit et ainsi il est possible de faire de notre vie un véritable festin, sans davantage manger.
A ce titre, près de 50000 individus dans le monde ont cessé toute nourriture solide depuis des années, ainsiqu’environ 400 en France.Mais encore une fois, ne plus manger n’est pas une fin en soi. Il est plutôt question de parcourir le chemin initiatique avec soi­-même que propose cette possibilité…  »   présentation de Gabriel LESQUOY (journée du 5 juillet)

En ce mois de juin, pour illustrer le thème de la peur aux multiples visages:

• « A la poursuite de demain »  au cinéma pour la 2ème semaine

• Anita MOORJANI  » Mon voyage de guérison des frontières de la mort aux portes de la vie » aux éditions TREDANIEL.

 

**********************************************************************************************

**********************************************************************************************

PROCHAINES RENCONTRES : juin-juillet-août

– Vendredi 19 juin 2015 de 18h30 à 20h30 : dernier atelier GEOBIOLOGIE de la saison tarif 25 euros . Plusieurs niveaux ici réunis pour des exercices pratiques d’utilisation d’un pendule et de baguettes. Aucun pré-requis nécessaire. Les séances se suivent sans se ressembler !

Samedi 20 juin 2015 de 9h à 17h : « aux Jardins de Karine », 19 grande rue à MORIVILLER (54830),  JOURNEE CONVIVIALE, NATURE et BIO. Atelier de 10h à 12h « Sacrée cuisine ou Cuisine sacrée ? ». Des plantes sauvages à découvrir. Préparation de pestos. Tarif 15 euros. Repas champêtre 15 euros. Réservations auprès de  Karine JULIEN 06 13 81 26 29

–  Dimanche 5 juillet 2015 de 8h à 20h : journée de nourriture pranique sur 3 repas. Exercices d’intégration d’une pratique permettant de nous connecter à nos ressources, et de les mobiliser en conscience. Gabriel LESQUOY a présenté cette approche en mars. Une occasion de vivre un « jeûne » particulier. Tarif 80 euros.

Dimanche 8 août 2015 de 10h à 18h : Le jardin se transforme et vous accueille, entrée libre. Une occasion de découvrir ce qui se vit au 12 rue de Lunéville à EINVAUX ! Rencontre avec Gérard VERRET. Ateliers spontanés.

 

Et à votre initiative, des ateliers en semaine…

Renseignements et Réservations au 03 83 72 84 15 dès aujourd’hui, dans la limite des places disponibles. Ces ateliers et conférences se déroulent à Einvaux, 12 rue de Lunéville.

**********************************************************************************************

DAME NATURE, NOTRE BERCEAU…

• Réponse devinette de mai : le ballet de ces « belles » se danse actuellement dans mon jardin …de qui s’agit-il ?
– le fruit sec de ce bouton floral s’appelle une capsule et dissémine de minuscules graines noires ou grises à la façon d’une salière. C’est toujours la plante qui inspire l’Homme… Le pavot

• Devinette de ce mois : un arbuste vénéré par les Celtes et qui participait à toutes les fêtes de rites funéraires, appelé protecteur, puis pharmacie de la maisonnée… par notre culture judéo-chrétienne délaissé, voire trahi, et renommé « arbre de Judas » car Judas se serait pendu à ses branches ! Méprise, j’en suis sûre, et je préfère vanter cet arbre aux fées qui inspire de délicates boissons. Quel est-il ? (photo de macération de ses fleurs)

 

Vous souhaitez développer une connaissance pratique des plantes sauvages et de leurs usages? Pour des vacances surprenantes, n’hésitez-plus !                             Contactez-moi pour des ateliers personnalisés … Les thèmes  vous attendent sur le site à la rubrique « calendrier 2015 ».

A notre Santé !